Ce matin, on a assisté à une conférence

Dans le cadre de la formation, on est régulièrement invité à des conférences sur l’entreprenariat. Et à chaque fois, c’est le même dilemme : vaut-il mieux rester sous la couette et dormir ou continuer sa nuit tranquillement installé dans un inconfortable amphithéâtre ?

Mais la dernière conférence n’était pas de ce genre-là. Pas de vieux croutons te racontant comment ils ont réussi pendant les années folles. Pas de professionnels de la création d’entreprises n’ayant jamais créé. Enfin, pas beaucoup.

La conférence dont je veux vous parler portait sur la concurrence. Comment l’anticiper ? Comment la gérer ? A Marseille, la concurrence se règle de deux manières. Méthode 1 : un seau, du béton et le Vieux-port. Méthode 2 : on ne coule pas son cousin, on s’arrange. Autour d’un pastis.

Clichés mis à part, la concurrence reste une vrai question pour nous. Lilloue la craint comme la peste. Sa méthode est de prendre le contre-pied total de la concurrence. Mais à force, on risque de se retrouver à vendre des brunchs en Chine (il faudra que je vous raconte cette histoire, mais plus tard). Lillou est plus du genre : on fonce dans le tas. Au pire, on fait une OPA en faisant jouer l’effet levier à fond et en maximisant notre TRI. C’est ce qu’il a appris à l’IAE. Quand je vous parlais des vices cachés…

Le premier intervenant venait du secteur industriel. Il avait dirigé plusieurs sites de production. Son conseil : « Vive la concurrence ! ». C’était plutôt surprenant. Mais à y réfléchir, pas tant que ça. Avoir des concurrents veut dire trois choses.

  1. La concurrence fait vivre le marché : Si vous êtes seul sur un marché, vous êtes seul à sensibiliser vos clients potentiels à vos produits. Plus il y a de concurrents, plus la sensibilisation est démultipliée et le marché se développe. Ne comprenez pas que je vais communiquer mon business plan à tout mon réseau. Il faut de la folie pour entreprendre, pas de l’inconscience.
  2. Quand la concurrence se renforce, les équipes se surpassent pour être les meilleurs. L’intervenant racontait que c’est lorsque ses concurrents menaçaient son monopole qu’il avait la meilleure productivité. A contrario, lorsqu’ils mettaient au point une innovation et la protégeait avec un brevet, ses équipes se relâchaient.
  3. Lorsque plusieurs personnes créent une entreprise sur un nouveau marché, il existe un marché : d’autres ont senti l’opportunité et pensent qu’il y a un moyen de faire du business. A moins qu’on se soit tous planté, on a mal analysé notre marché et on va tous finir au Pôle emploi. Mais avec la qualité de vos réponses à notre étude de marché (un peu de lèche, ça ne mange pas de pain), pas de doute, il y a un marché.

Finalement, cette conférence n’était pas si inintéressante que ça. Mais bon, maintenant il va falloir que je rattrape mon sommeil en retard. Allez, bon dimanche à tous et restez couché.

Conférence

Pour gérer la concurrence ? Je m’inspire de Don Corleone !

Ce matin, on a assisté à une conférence.

Rendez-vous sur Hellocoton !

One thought on “Ce matin, on a assisté à une conférence

  1. Pingback: Ce matin, j'ai cherché des financements #2 - le blog de Brunch me up'

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge